Que contient une eau florale ?

Au cours de la distillation, l’eau florale accueille une concentration en arômes variant entre 0,05 et 0,1%. Elle contient donc beaucoup moins de molécules que le végétal d’origine, et surtout que l’huile essentielle pure. En revanche, les professionnels de l’aromathérapie s’accordent à dire que cette eau transporte encore « l’information » de la plante ou de la fleur.
Pour comprendre le processus, certains n’hésitent pas à le rapprocher des dilutions infinitésimales de l’homéopathie ou du procédé des Fleurs de Bach qui permet de recueillir « l’âme » des plantes. C’est dire si les eaux florales sont indiquées comme remède de fond lorsque, avec le temps, les huiles essentielles risqueraient de se montrer irritantes. Dans les faits, elles en complètent et renforcent l’action thérapeutique, permettant ainsi une utilisation en toute sécurité.

Les eaux florales constituent ainsi un produit doux et efficace, à usages multiples : cosmétique, gastronomie, bien-être… Elles s’adressent à tous, même aux enfants, femmes enceintes et allaitantes, personnes âgées ou fragilisées. Sur un plan plus thérapeutique, certains aromathérapeutes ou naturopathes conseillent des eaux florales pour des « corrections de terrain », car elles peuvent « ré-informer » l’organisme afin de rétablir son équilibre, progressivement, tout en douceur.

Diététique et bon… à savoir

S’il est un atout majeur pour notre santé, c’est bien celui de la promesse que nous offrent les eaux florales avec leur 0% de sucre et 0% de calorie. Outre notre envie bien légitime de protéger les dents de nos jeunes enfants, les eaux florales pourront être aussi largement conseillées et consommées par les personnes souffrant de diabète ou de surpoids.